samedi 19 décembre 2015

Compte rendu du premier contact avec Raoudha

Le premier contact avec Raoudha, la mère de Badr, a été établi par téléphone le  12 Août 2015. Nous lui avons posé des questions sur ces conditions de vie et celles de son fils, les aides qu'ils ont reçues et le projet de construction d’une maison.. Ci-après le résumé de la discussion. 




Les conditions de vie
Les conditions de vie n’ont pas changé depuis la vidéo (tournée en Février 2015). Toujours pas de maison, toujours la même misère, la peur des bestioles, le manque d’argent, la santé fragile à cause de conditions de vie, etc.

Comment vous mangez ?
Elle prépare quelque chose dès le matin sur du feu ou sur des bougies parce qu’elle ne peut pas cuisiner le soir. Elle et son fils mangent la même chose le soir et parfois le lendemain aussi. Les ingrédients qu’elle achète finissent souvent par pourrir. Souvent, ils n’ont rien à manger et ils dorment le ventre creux.  

Comment vous vous lavez ?
Que ce soit pour se laver ou pour boire, elle ramène l’eau de chez les voisins.

Qu’est-ce que vous faites pour gagner de l’argent ?
Elle travaille dans les champs quand elle peut. Une maladie chronique l’empêche de travailler comme il faut. Elle vit sur une allocation donnée par l’état qui valait 110 DT et qui vaut maintenant 150 DT.

Comment vous dépensez votre argent ?
Nourriture, transport jusqu’à Sousse pour les soins, paiement des mensualité du terrain acquis.

Combien de personnes ont proposé leur aide ?
Peu de gens se sont proposés. Certains l’ont aidé à rembourser ses dettes, d’autres à payer des frais de transport et de soins.

Le terrain
Le terrain sur lequel elle vit maintenant fait 570 m² et appartient à un voisin. Il le lui a vendu à 1500 DT. Elle paie en tranches mensuelles de 50 DT. Il lui reste 1200 DT à payer.

Les voisins
Il y a une dizaine de voisins autour d’elle. Contraimrement à elle, tous ont des maisons, mais tous vivent dans une misère extrême. Certains n’ont pas quoi manger.

Le projet de construction de maison
L’Etat a proposé de construire une maison de 35m² pour 30 milles dinars. La moitié de la somme sera payée par l’Etat, l’autre moitité à la charge de la bénéficiaire.

Un entrepreneur semble avoir été engagé par l’Etat pour la construction. Mais d’après les dires de Raoudha, ça fait des mois et des mois qu’elle attend car l’entrepreneur est occupé à construire d’autres maisons…

On se sait pas si cet entrepreneur a reçu la permière tranche de la part de l’Etat. On n’a pas d’idée sur son sérieux et s’il compte vraiment travailler sur le chantier de Raoudha. On a demandé son contact, mais elle ne l’avait pas. Elle a promis de chercher son numéro et de nous le donner. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire